Nature
L’exotisme, ce n’est pas toujours bon

Lorsque vous partez en voyage à l’étranger, ne cédez pas aux appels des produits exotiques comme les objets en corail ou en ivoire, les animaux, les plantes, etc. Non seulement vous aurez certainement des ennuis à la douane, mais en plus, vous contribuez à la diminution des ressources naturelles du pays.

Dites non aux sacs jetables

Pourquoi ne pas se munir d’un sac pliable et réutilisable pour aller faire ses courses, il est nettement plus écologique qu’un sac jetable qui met plus de 400 ans à se dissoudre dans la nature. De même, chez les petits commerçants, ne prenez pas un sac pour les quelques petites marchandises que vous venez d’acheter, mais emportez-les à la main ou dans votre sac à main.

La plage n’est pas un cendrier

Lorsque vous allez à la plage, pensez à emporter un petit sac dans lequel vous mettrez vos mégots. Ne les enfoncez pas dans le sable : ils mettront 2 ans à disparaître !

Pas touche aux animaux sauvages

Un bébé animal, c’est forcément mignon. Mais ne le touchez surtout pas ! Sa mère n’est sûrement pas loin et outre les risques de vous faire attaquer, vous allez mettre votre odeur d’humain sur le petit que la mère ne touchera alors plus. De même, ne nourrissez pas les animaux : une simple bouchée de pain peut troubler leur cycle naturel.

Interdiction de fumer dans la nature

En pleine nature encore plus qu’ailleurs, retenez-vous d’allumer une cigarette. Un mégot mal éteint est très souvent la cause d’un incendie. Ainsi, près de 9 feux sur 10 sont dus à l’Homme et à ses activités.

Non aux déchets dans la nature

En randonnée, en pique-nique ou à la plage, prévoyez toujours un sac pour remporter vos déchets, à défaut de trouver une poubelle à proximité. Sachez qu’un simple chewing-gum 5 ans, une canette 100 ans et un sac en plastique… jusqu’à 450 ans !

Les fleurs s’achètent chez le fleuriste

Lors de vos balades, ne cueillez pas de fleurs sauvages ! A moins que vous soyez botaniste ou horticulteur, vous pourriez sans le savoir mettre une espèce en danger et ainsi mettre en péril tout un écosystème.

Dites non au bois exotiques

Préférez acheter des meubles en bois local (pin, hêtre, chêne…) afin d’éviter les émissions de CO2 liées au transport, et préférez les produits labellisés FSC (Forest Stewardship Council) vous donnant la garantie que les plantations concernées sont gérées de manière responsable.

Les plantes écologiques ça existent

Pensez aux plantes aux vertus dépolluantes : l’aloe vera, le ficus, le philodendron ou encore l’azalée absorbent des gaz toxiques tels que l’ammoniac. Mais restez tout de même vigilant si vous avez des personnes allergiques dans la famille !